methodes-naturelles-icone-flatLES MÉTHODES NATURELLES :
les moins efficaces des contraceptions


Historiquement, ce sont les plus utilisées et pourtant ce sont les moins fiables.

Deux méthodes :

  1. Interrompre le rapport sexuel avant l'éjaculation (voir chap 1 : le retrait).
    ou
  2. S'abstenir périodiquement dans le mois " période à risque de grossesse" (voir chap 2 : l'abstinence périodique).

Elles peuvent être utilisées par des femmes voulant espacer les grossesses et qui accepteraient l'échec de ces méthodes.

Vous n'êtes pas protégés des IST.

 

Le retrait ou coït interrompu :

Qu'est-ce que c'est ?

L'homme retire son pénis juste avant l'éjaculation pour qu'elle se produise à l'extérieur du vagin.

Si le retrait n'est pas effectué à temps, il y a un risque de grossesse, de même qu'il arrive très souvent qu'avant l'éjaculation , un peu de liquide contenant des spermatozoîdes s'écoule du pénis.

C'est une méthode qui rompt l'harmonie du rapport sexuel.

L'abstinence périodique :

Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit de détecter la phase fertile du cycle menstruel et de s'abstenir d'avoir des rapports sexuels ou d'utiliser des contraceptions locales pendant cette période.
Cette méthode est fondée sur le fait que les spermatozoïdes et les ovules ont une durée de vie de quelques jours.
La fécondation ne peut se réaliser que si les rapports sexuels ont lieu quelques jours avant, pendant ou après l'ovulation.
Cette méthode nécessite un apprentissage.
Le moment de l'ovulation est évalué de plusieurs façons...

1. La méthode du calendrier ou Ogino :

C'est la plus largement connue et pourtant la moins efficace.

Elles est basée sur le calcul de la période fertile (ovulation), considérant les autres périodes du cycle comme non à risque de grossesse.

Cette méthode est peu fiable car la date de l'ovulation n'est jamais prévisible, elle peut être décalée même si les cycles sont réguliers et de nombreux facteurs peuvent perturber le cycle.

Tout rapport sexuel présente un risque de grossesse, quelque soit le jour du cycle (même pendant les règles).

SE MEFIER DE TOUTES LES METHODES DE CALCUL PRONEES SUR CERTAINS SITES OU APPLICATIONS SMARTPHONES.

2. La méthode des températures :

methode-temperature

Lors de l'ovulation la température basale du corps monte de 1 à 4 degrés et reste la même (en plateau) jusqu'aux règles suivantes.

Cette méthode consiste à détecter l'ovulation en prenant sa température rectale tous les matins au réveil avant de se lever.

L'abstinence est longue. Elle doit se faire du début des règles jusqu'aux 2ème jour après la montée de température.

De nombreux facteurs peuvent perturber la température basale (infections, nuits courtes, heure du réveil) et induire en erreur l'utilisatrice.

Cette méthode est contraignante.

3. La méthode de la glaire ou Billings :

La glaire cervicale change de consistance au moment de l'ovulation.

Cette méthode consiste à détecter la modification de la consistance de la glaire cervicale observée à l'entrée du col (au fond du vagin) tous les jours : il faut pour cela imbiber le pouce de glaire et apprécier la longueur du "fil" obtenu (5 à 10 cm) et la transparence de la glaire.

Au moment de l'ovulation et juste avant, la glaire cervicale est plus abondante et a une consistance comparable à celle du blanc d'oeuf.

L'abstinence doit se faire à partir de cette modification et jusqu'à 3 jours après qu'elle ait disparu.

Cette méthode demande un apprentissage et est réservée aux initiées motivées , elle est source de nombreuses erreurs.